Nous sommes arrivés vendredi matin à Katmandou, avec un peu de retard après une nuit blanche dans l'aéroport de Delhi à attendre notre correspondance pour Katmandou. Il nous a fallu pas mal de temps pour récupérer nos visas, puis nos bagages et enfin sortir pour retrouver Mahen – notre ami népalais que nous avions rencontré il y a dix ans – et qui gentiment était venu nous chercher à l'aéroport.

 

Vue de Katmandou depuis Swayambunath

Nous nous attendions à beaucoup de changements dans Katmandou, et en clair nous redoutions le pire. Certes le trafic, les bouchons et la pollutions ne sont pas allés en s'améliorant. Les routes sont défoncées voire parfois réduites à l'état de chemins de cailloux. Au volant et au guidon c'est l'anarchie qui prédomine : le plus gros ou le plus culotté passe en premier, et dès qu'un espace apparaît entre deux véhicules motos, vélos et piétons se jettent dedans. La poussière et les rejets des échappements prennent à la gorge et rendent parfois l'air irrespirable.

Le jardin

Nous sommes logés chez Mahen, à 20 minutes à pied du centre ville mais dans un véritable havre de paix. Un joli jardin entoure le petit immeuble de 5 étages où nous logeons, au fond d'une impasse, loin de la rue et du bruit. Notre appartement comprend deux chambres et deux salles de bains, un salon et une kitchenette. Le luxe !

Cohue dans Thamel

Depuis notre arrivée les journées sont chaudes (27 à 30 degrés) et les nuits fraîches (15 degrés). Samedi et dimanche nous sommes allés en centre ville, dans le quartier de Thamel, une des parties les plus ancienne de Katmandou, avec ses petites rues, ses temples et ses échoppes typiques. Le quartier est agréable jusque 16 heures environ où brutalement les rues sont prises d'assaut par les piétons, vélos, motos et voitures qui essayent de se frayer un chemin pour sortir du labyrinthe. Nous avons testé les deux après midi, c'est particulièrement pénible.

Le stupa de Bouddhanath à la tombée du jour

Hier nous avons fait nos touristes et sommes allés à Bouddhanath, quartier tibétain où se trouve le plus grand stupa d'Asie. Une pure merveille ! Une foule de pèlerins, moines et touristes tourne sans discontinuer autour du gigantesque dôme blanc surmonté de son clocheton doré et orné des yeux de Bouddha sur les quatre faces.

04 swayambunath

Aujourd'hui c'est Swayambunath que nous avons visité. C'est l'autre grand lieu Bouddhiste de Katmandou. Il est situé en haut d'une colline surplombant Katmandou à laquelle ont accède par un escalier de 365 marches. Moins grand et moins spectaculaire, c'est l'un des grands lieu de pèlerinage.

Nous commençons à prendre notre rythme. Nous essayons de passer une demi journée dehors et l'autre nous travaillons avec les filles ; nous sommes professeurs à mi-temps avec au programme la préparation du brevet pour Pauline et l’apprentissage de la lecture et des bases du calcul pour Mélanie. Et ce n'est pas désagréable de passer d'un rôle à l'autre.

Commentaires   

Un bonjour depuis Saint-Racho où nous allons pouvoir suivre avec plaisir votre "dépaysement".
Nous avons été avertis par le Journal de Saône et Loire et nous sommes d'autant plus intéressés, par le fait que notre petite fille à résidé pendant plus d'un an à Bouddhanath pour étudier la langue tibétaine. avant le tremblement de terre.
Avec nos voeux de bonne année nous vous souhaitons un merveilleux séjour
Bien cordialement.
Denyse et Maurice Thillet.
Répondre Répondre en citant

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir