Vous cherchez un hôtel avec du charme, un hôtelier prévenant, une maison chargée d'histoire. Si de plus vous n'êtes pas intransigeant sur la poussière et n'exigez pas un confort moderne tape à l'oeil, allez au Kishan Palace Hôtel.

C'est le genre d'hôtel qui est à l'image de l'Inde : une grandeur qui a mal vieilli mais que l'on peut sentir derrière les décos datées ou la peinture défraichie. Mais elle est là, à l'image de son propriétaire, descendant d'une famille illustre de la ville et dont les portraits d'ancêtres ornent les murs.

kishan

Ca mérite un bon ménage, un coup de peinture et le remplacement de quelques accessoires trop vieux, mais quel cachet !

Vous le trouverez à Bikaner sur Gajner Road, une route bruyante la journée mais (relativement) calme la nuit.

En plein Chekawati, Fatehpur est une petite ville dont les curiosités principales sont ses havelis peints. Certaines sont visitables, d'autres tombent en ruine, et l'une d'entre elles en particulier vous accueille sous forme de maison et table d'hôte.

PrinceHaveli

Les chambres et les espaces communs sont de toute beauté, magnifiquement restaurés par une équipe sous la direction d'une artiste française. Des oeuvres d'art, des peintures, une déco recherchée et éclectique, un personnel accueillant, souriant et détendu font de cette maison un des meilleurs endroits où passer un excellent moment dans cette région.

Pour plus d'information : https://www.leprincehaveli.com/

A Udaipur vous trouverez une multitude de magasins vendant des miniatures, tableaux et autres oeuvres d'art de plus ou moins bonne qualité.

Si l'art de la miniature ou la curiosité de découvrir la peinture traditionnelle Rajput vous titille, passez voir Bharat Chandrayan. Non seulement sa petite boutique regorge d'oeuvres magnifiques, mais il donne aussi des cours de peinture pour des tarifs dérisoires (200 roupies l'heure, soit 2,70 €). Il est patient, doué et bienveillant et ses cours sont aussi bien adaptés aux adultes qu'aux enfants.

Bharat

Vous le trouverez au numéro 60 de Battiyani Chohatta face à l'hotel Shakti Palace. C'est un homme adorable, respectueux et qui ne force absolument pas la vente.

Si vous aimez la peinture, n'hésitez pas !

Agra c'est avant tout le Taj Mahal et ses 4 millions de visiteurs par an. Une fois terminée la queue à la billetterie, il faut passer celle de l'entrée et la fouille pour enfin accéder à cet incroyable monument.

Il faut le voir de loin, admirer son reflet dans les pièces d'eau, s'approcher doucement en changeant de point de vue.

Il n' a qu'un défaut : sa popularité et les foules qu'elle draine. Sur le parvis c'est la cohue. Pour accéder à l'intérieur il faut refaire la queue et traverser ensuite le mausolée au pas de charge, poussé par ceux qui sont derrière.

Evidemment, il faut aller voir, l'approcher, en faire le tour. Mais si comme nous vous aimez la tranquilité et voulez prendre votre temps pour l'admirer en paix, gardez deux ou trois heures le lendemain et rendez-vous aux jardins de Mehtab Bagh, de l'autre côté de la rivière Yamuna. Là, l'empereur Shah Jahan voulait faire construire son mausolée face à celui de sa chérie. Il ne reste aujourd'hui que les ruines des fondations, Shah Jahan ayant été destitué avant la fin de la construction. Mais de ces ruines vous bénéficirez d'une extraordinnaire vue sur l'arrière du Taj Mahal, sans aucun obstacle, sans faire la queue, et dans un calme royal.

mehtab bagh

Ces jardins sont en outre très bien entretenus et plutôt jolis. Ils sont aussi un véritable havre de paix comparé au tintamarre de la ville. En plus c'est cadeau : 200 roupies l'entrée pour les adultes, gratuit pour les moins de 15 ans.

Si vous avez envie de passer quelques heures dans un des coins les plus tranquilles de Lakeside, allez tout au Nord (le côté des parapentes, opposé à celui de la Pagode) et l'avant dernier restaurant - le Old Star - vous attend. Ils préparent parmis les meilleurs momos que j'ai pu goûter, végé ou non, aux champignons ou pomme de terre fromage, frits ou à la vapeur, au choix.

OldStar

Et quand je dis passer quelques heures, c'est que les momos et leur farce sont préparés à la commande, ce qui est un gage de fraîcheur mais pas de rapidité. A notre dernier passage il y avait un peu de monde et la commande est arrivée en deux heures. C'est à peu près le tarif. Et question tarif justement, c'est plus que raisonnable (1500 roupies pour 4 plats et des boissons, soit environ 12 €).

Allez y avec des amis ou un bouquin, vous ne regretterez pas, d'autant que sur la terrasse en hauteur vous bénéficierez d'une vue magnifique sur le lac.

Un grand jardin sur la promenade au bord du lac, une balancelle, des tables séparées par de petits massifs, des tonnelles et une très bonne cuisine du monde (surtout du monde asiatique !) pour passer d'excellents moments. Le personnel est charmant, les prix tout doux, le Boomerang est une de nos adresses favorites lorsque nous voulons passer du temps - par exemple pour le travail scolaire des filles - dans un endroit sympa.

Boomerang