Zero gallery c'est un peu tout et un restaurant en plus. On y déguste des plats népalais et coréens aux saveurs parfois ... exotiques ? Très bonne cuisine (mais décidément, le kimchi, ça passe mal !) et de très bons smoothies. Le décor est un petit jardin avec dans chaque angle des tables basses pour déjeuner assis en tailleur, une grande salle dans les tons bois avec un bar et quelques tables, une bibliotèque et une gallerie d'art. Tout cela au nord de Lakeside, la partie la plus calme.

ZeroGallery

Le service est agréable et souriant, tranquille. Il y a aussi en saison des cours de coréen et une école d'art pour les enfants. Un bien bel endroit qui va nous manquer.

Il y a plusieurs Pokhara : la ville népalaise, qui a peu d'intérêt touristique. Il est toujours intéressant d'y passer une journée pour découvrir un peu plus de la vie népalaise, de l'organisation des quartiers, mais à part l’extraordinaire petit musée d'histoire naturelle des Annapurnas (à ne pas confondre avec le musée de la montagne) et un impressionnant pont suspendu nous avons peu trouvé de points d'intérêt dans cette partie de la ville.

Et il y a Lakeside, les bords du lac, paradis des touristes. Mais il y a plusieurs Lakeside.

La partie historique de Lakeside - au sud c’est à dire du côté de la Pagode de la paix - où se sont construits les premiers hôtels est la partie que nous apprécions le moins, car trop... touristique dans le sens où les seuls népalais que vous croiserez sont ceux qui travaillent pour vous. Pas grand chose d’authentique, des hôtels aux normes européennes, de bons restaurants (dont une excellente pizzéria : le Café Concerto, ou encore le Moondance et sa tarte citron meringuée qui tient tête à leur apple pie). En clair, un quartier cosy et agréable mais qui pourrait se situer un peu n’importe où sur la planète, si on excepte ses boutiques de souvenir tibétains ou d’équipement de trek.

Et il y a la partie plus babos, avec un petit air de Woodstock, moins commerciale et où vivent encore quelques népalais. Des bistrots sympas, des petits hôtels ou guest houses, les bords du lac un peu moins fréquentés voire pas du tout quand on monte vers le Nord (coté Sarangkot, la base de départ des parapentes) et le restaurant Old Star dont je parle par ailleurs. Il y a même encore quelques parcelles cultivées ou et un centre de recherche en pisciculture. Je ne sais pas combien de temps durera ce côté bohème mais il est bien agréable.

La séparation des deux Lakeside est approximativement au carrefour avec Phewa Marga (au centre sur le plan). Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix !

Il est tout à fait possible de manger d'excellentes galettes bretonnes à Pokhara, aussi bonnes que celles que l'on sert en France. A la cuisson, un crépier qui s'est formé en France. Cuites devant vous dans une cuisine ouverte, servies avec le sourire et beaucoup d'humour, des prix très corrects (400 roupies environ - soit 3,20 € -  la galette garnie), et une excellente musique rock / reggae pour vous accompagner. FrenchCreperieService rapide et ambiance très chouette. Terrasse sur la rue et petit balcon à l'arrière. A l'intérieur une estrade avec table basse pour déjeuner assis en tailleur et quelques tables. Simple, bon, efficace et agréable.